2017 Portugal, Blog

Day 1 – Larinho, Torre de Moncorvo, Portugal

Nous sommes début août, mais je vais revenir un peu en arrière pour vous raconter en mots et en images mon voyage de deux semaines au Portugal pendant le mois de juillet 2017.

Voilà bien longtemps que je n’avais pas mis les pieds sur le sol du pays de ma mère, le Portugal. C’est bien la première fois aussi que je m’y suis rendu en avion. Nous avons atterri à Porto avant le couché du soleil, à bord d’une petite voiture nous nous apprêtions à faire deux petites heures de route pour rejoindre le petit village de ma grand-mère. « Larinho » est situé dans la région du nord du Portugal, près de la frontière de l’Espagne. Nous fûmes accueillis par « avó » (grand-mère en portugais), je l’ai toujours appelé ainsi. Il me semble que la dernière fois que je suis venu ici c’était en 2009 avant mes voyages en Asie. Je n’avais rien oublié pour autant, ma mémoire visuelle ne me fait jamais défaut. Tout était là, comme si ici le temps n’avançait pas. Bon si… il y a avait quand même eu quelque travaux dans la vieille maison de ma grand-mère, celle juste derrière la « nouvelle » maison.

Nous avons posé nos bagages et nous sommes allés dîner tous les quatre dans la vieille maison. J’aime le charme qui ressort de cette maisonnette, ma grand-mère y range tout soigneusement. Je retrouve alors les saveurs qui m’avaient tellement manquées à savoir le jambon de pays portugais et les petits pains qu’on appelle « bijou ». Ma grand-mère avait préparé un très bon plat, une viande de bœuf en sauce comme nulle j’en ai mangé en France, avec des pâtes succulentes.

J’étais assez fatiguée de ma journée alors je suis montée dans ma chambre pour la nuit, sans hésitation j’ai pris la chambre toute à droite. Il y en avait trois, mes parents utilisent toujours celle de gauche et je n’aime pas trop me retrouver au milieu, je ne saurais l’expliquer… Ma chambre était dans des teintes crèmes et roses, cela correspond bien pour une fille. À l’instant où je me suis assise sur le lit, je me suis rappelé que je ne l’aimais pas tellement. Il avait beau être joli et avoir deux places, il était trop dur ! Aussi je le trouvais trop petit, mais c’est parce que je ne suis pas habitué à avoir un pied de lit. Oui, c’est vraiment l’horreur d’avoir les pieds bloqués !

Petit village dans un autre pays donc la possibilité d’avoir du WIFI = zéro. Ma grande surprise quand j’ai vu qu’il y avait un WIFI public « Larinho » ! Bon, je vous avouerais je ne m’en suis pas servi, parfois je le captais mal ou alors le débit était trop insuffisant pour naviguer… Heureusement, j’avais 10 Go de data pour l’étranger, ceci-ci tombait à pic, car j’ai eu cette option gratuitement seulement un ou deux mois plus tôt.

Plus d’aventure bientôt…

Previous Post Next Post

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply